GUITARE TAYLOR 414 CE

 

 

Taylor 414ce-R

Outil pour professionnel


Pour sa série 400, Taylor propose deux types de bois pour le corps : l’ovangkol et le palissandre. C’est cette dernière déclinaison que nous avons testée. Fidèle au leitmotiv de la marque californienne, cette 414ce-R mise avant tout sur le plaisir de jouer. Une réussite.

taylor414ce-hot-pic-copieMême si Taylor fait partie des grands noms de la guitare acoustique « Made in USA » depuis pas mal d’années déjà, il n’est pas inutile de rappeler que la marque est encore « jeune » (création : 1974), comparée aux aînées que sont Martin ou Gibson. Ce qui peut paraître un défaut dans un monde traditionnel, basé sur l’héritage, a été transformé en avantage par Bob Taylor et Kurt Listug, les deux fondateurs toujours aux commandes d’une entreprise qui emploie aujourd’hui plus de 900 personnes sur ses sites de Californie et du Mexique. L’une des plus grande réussite signée Taylor vient sans doute de la conception complètement nouvelle du manche. Pour le musicien, l’intérêt de cette innovation brevetée est immédiatement « palpable » à travers le confort souverain qu’offrent les Taylor. Une caractéristique qui explique en grande partie le succès fulgurant de la marque. Il y a bien sûr d’autres raisons, notamment l’extrême précision de la fabrication, le design ou encore la beauté des bois utilisés. 

Chaude et boisée
Dès la prise en mains, le haut niveau de la fabrication se vérifie. Vernis, bois, décorations… c’est un sans-faute. Cette guitare respire la qualité. Le palissandre, bien foncé, est superbe, tout comme la table en sitka (une variété d’épicéa qui pousse sur la côte Ouest des USA). Un petit détail qui montre que chez Taylor rien n’est laissé au hasard : le beau dessin du bois sur le talon du manche (en acajou, la touche étant en ébène). Le vernis brillant, parfaitement homogène (sans être trop épais), met bien en valeur la lutherie. Les mécaniques sont douces et précises. Dommage que leur design soit assez « standard ». Une forme plus petite et plus fine ou ouverte (type Waverly) donnerait un côté un peu plus exclusif. La forme Grand Auditorium avec son pan coupé vénitien est un classique de la gamme Taylor. Il s’agit d’un habile compromis entre les petites caisses et les dreadnought. Certainement la forme la plus efficace pour aborder le plus grand nombre de styles (jeu aux doigts, médiator…). 
Et une fois en mains, comment ça se passe ? Parfaitement, rassurez-vous ! La 414ce-R montre de nombreuses qualités : des registres parfaitement étagés, de la puissance, de la chaleur dans les médiums, des aigus brillants et pas rachitiques… Qu’elle soit jouée en arpège ou au médiator, en single note ou en accords brossés, cette guitare répond présent avec une constance rassurante pour le guitariste qui doit assurer quelle que soit la situation (en acoustique comme branché) et dans tous les styles. Le sustain est bien présent et la définition toujours exemplaire. Hélas, nous n’avions pas d’ampli électro de disponible le jour du test. Nous vous proposons donc un essai en acoustique « pur » (micros DPA 4015) puis en acoustique avec un branchement sur la table de mixage (Mackie 1208) et enfin uniquement sur la table. Le système Expression 2 se révèle très performant (et tout en discrétion avec trois petits boutons sur le haut de l’éclisse). Sur notre vidéo, à fort volume ou au casque, vous noterez peut-être un léger ronflement dans les graves qui provient de notre installation électrique (à laquelle il faut ajouter les parasites générés par les lumières et différents branchements !) mais ça n’empêche pas de se rendre compte de la précision de la partie électro qui n’est jamais sèche ou agressive. L’égalisation est également très performante. Sur scène, ce système se révélera à coup sûr d’une efficacité redoutable. Et en studio, on pourra s’amuser à mixer les sources électro et acoustique pour un résultat naturel (avec des basses encore mieux définies et plus présentes selon l’eq). 

In fine
Certains puristes de l’acoustique reprochent un Taylor un certain « manque de caractère ». On devrait plutôt parler de neutralité. Cette fabrication parfaitement contrôlée peut susciter un certain ennui, tout comme le son quasi égalisé (si vous êtes exclusivement amateur de blues rural acoustique, mieux vaut aller voir ailleurs ;-). Mais c’est justement ce qui fait l’intérêt de ce type de guitare : une fiabilité à toute épreuve et l’assurance de délivrer un son acoustique ou électro convaincant quel que soit le contexte et le style de jeu. Bref, une guitare qui ne fait pas de manières mais qui assure dans toutes les circonstances. En somme, un véritable outil pour professionnel. •


Prix Indicatif TTC :
2 879 €


DISTRIBUTION : Taylor Europe

https://www.taylorguitars.com/international-dealer-locations/france


Mise en page 1

• Fabrication exemplaire
• Beauté des bois
• Confort de jeu
• Qualités sonores indéniables

Mise en page 1

• Une « neutralité » qui peut laisser indifférent

Écrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *