FLAVIA COELHO A LA CIGALE

Flavia Coelho, la joie du skunk 

La chanteuse fait vibrer La Cigale 

Flavia CoelhoPhoto : Anja
 

Energisante, dansante, électrifiante, la musique de la chanteuse brésilienne ; musique qu’elle appelle elle-même Bossa Muffin (titre de son premier album). La recette : un gros morceau de reggae, accompagné d’une sauce ragga, enrobé de racines brésiliennes, saupoudré d’épices caraïbéennes et un zest d’africaines.
Après quatre albums Bossa Muffin, Mundo Meu, Sonho Real et le tout dernier DNA, c’est à la Cigale que nous l’avons retrouvée le 29 octobre 2019, toujours accompagnée de ses acolytes Victor Vagh aux claviers et Alex Chonville à la batterie. Pas de guitariste, cette fois c’est Flavia qui assure la guitare seule. Nous avions l’habitude de la voir avec une Yamaha SLG 200 S, ici elle adopte une Steinberger GT PRO, passant par un Mooer GE 200 relié en direct dans une DI.
Sa musique d’influence principale reggae, elle assure la rythmique, les skunks et se permet même quelques riffs africains. Et tout cela en chantant et dansant. Elle est facile Flavia !
Parcourant les tubes de ses albums (même s’il manquait quand même le fameux titre De Paris à Rio), le show est bien huilé, et nous ne voyons pas le temps passer. Elle nous fait partager sa joie d’être sur scène et nous transmet son énergie positive.
Toujours souriante, Flavia vient de nous montrer sûrement un avant-goût de ce qui se passera le 20 octobre 2020 à l’Olympia. Alors pour tous ceux qui ont envie de découvrir cette artiste sur scène : save the date !

Guy Bervin

Écrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *