MUSIC CHINA 2017

 

MUSIC CHINA 2017

Toujours plus fort !

Nouvelle édition et nouveaux records (fréquentation, exposants) pour le salon international de la musique de Shanghai. Ça joue partout et dans tous les styles, avec tellement d’enthousiasme que les quelques désagréments liés aux dB sont vite oubliés ! Bref, début octobre Music China « is the place to be ».

 
La Chine serait-elle devenue le pays de la guitare ? Ou plutôt des guitares même, car tous les styles sont bel et bien représentés sur le salon, avec une prédominance tout de même pour le gros son. Nous ne parlons pas de Metal Extreme ou de tendances Noisy, mais plutôt de styles Heavy Rock et même Glam Rock. Bien entendu, l’école des jeunes virtuoses, grande tradition que la Chine partage avec la Russie (comme dans le sport d’ailleurs), ne se limite pas qu’à la musique classique, et c’est à qui alignera le plus jeune espoir montant (garçon comme fille) dans un répertoire forcément brillant (et souvent emprunté aux grandes pages classiques, pour un résultat musical dont nous vous laisserons seuls juges – voir notre vidéo ;-).

Créativité
Les guitaristes chinois assurent désormais la plupart des démos (ce qui n’était pas le cas il y a encore quelques années), le plus souvent avec une belle maestria. Pas de doute, le niveau ne cesse de monter, que ce soit en « folk » ou en « rock ». On note des progrès notables aussi du côté des fabricants, avec un standard de fabrication qui ne cesse de s’élever. Il ne s’agit pas seulement de l’utilisation de meilleurs matériaux, mieux assemblés, mais aussi d’une volonté de se distinguer des grandes marques américaines ou européennes, en développant soit des design nouveaux, soit de nouveaux types de produits. C’est très sensible pour l’électronique, notamment les pédales d’effets, avec des marques comme Mooer, Joyo, Hotone… Mooer fait preuve d’une belle créativité, avec notamment son dernier pédalier GE200 au design très réussi, qui dans un format compact propose un large éventail de sonorités (tout à fait satisfaisantes d’après l’essai rapide que j’ai pu effectuer sur le salon, qui n’est pas le lieu idéal pour ça !). Dans l’ensemble, les stands sont très soignés, avec un travail sur la lumière, une véritable scénographie des instruments. On remarque également la présence, souvent en force, des marques de prestige (Taylor, Martin, Suhr…), intéressées par les perspectives offertes par l’immense marché chinois. Côté acoustique, quelques belles réalisations également, notamment les guitares Gomans, œuvres de Chan Che Tak, qui réside une partie de l’année en France. Comme quoi, le monde de la guitare est petit ! •

Le nouveau pédalier Mooer GE200
Le nouveau pédalier Mooer GE200
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Chan Che Tak des guitares Gomans
Le salon est aussi l'occasion d'admirer de belles réalisations en matière de lutherie.
Le salon est aussi l’occasion d’admirer de belles réalisations en matière de lutherie, comme ce modèle de la marque Raine en finition « jean ».
Le haut de gamme a sa place en Chine, avec ici un beau panel de Suhr.
Le haut de gamme a sa place en Chine, avec ici un beau panel de marques de prestige (Suhr, Tom Anderson).
gdhqsj
Non, vous n’êtes pas dans un Apple Store mais sur le stand Lava Me. Des petites guitares (acoustiques et électro) au look vraiment unique.
Écrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *