JOKKO SANTING / MANOUCHE PICKS

 

Jokko Santing

Manouche Picks

Jokko Santing 

Rencontre, à l’occasion du Festival Django Reinhardt 2018, sur le stand du luthier Cyril Gaffiero (que nous remercions au passage), avec le fabricant de médiators hollandais Jokko Santing, créateur de « Manouche Picks ».

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ce qui t’a amené à concevoir des médiators et sur le process que tu emploies pour les fabriquer ?
J’ai commencé à fabriquer des médiators parce que je jouais de la guitare à titre personnel, et je n’arrivais pas à trouver le médiator qui facilite mon jeu. Je devais toujours renvoyer les médiators que j’achetais et je me suis rendu compte que ce serait plus facile d’en créer un moi-même, en trouvant le bon matériau. Ce genre de matériau est très difficile à trouver :
. il doit s’user faiblement ;
. il doit produire un minimum de bruits parasites ;
. il doit adhérer aux doigts mais pas coller ;
. on doit avoir la sensation d’une « écaille », avec un aspect plaisant.
Un médiator est un objet que les guitaristes utilisent énormément. La plupart sont blancs ou noirs, ou d’une autre couleur, mais j’aime le design et j’aime concevoir de belles choses. Aujourd’hui, les gens jouent avec des guitares très chères, mais avec des médiators très simples. Donc je voulais faire quelque chose de spécial, qui ne soit pas encore sur le marché. Je l’ai fait avec un nouveau matériau appelé la fibre de coton, littéralement le « gel du bois ». Ce matériau est conçu à partir d’éléments d’arbres (le coton), plastifiés selon un procédé chimique : le coton se transforme en plastique. C’est un produit naturel, qui se change en plastique très dur, un matériau « thermoplastique ». Il peut être utilisé durant de nombreuses années, il est résistant à la chaleur, donc il ne brûlera pas, il est assez adhérant et il est également très agréable pour jouer de la guitare. Le matériau est dur, mais on en a une sensation assez malléable, très « naturelle » (à l’image de l’écaille de tortue ou du redfire). L’écaille de tortue est le matériau le plus utilisé pour la conception des médiators. A l’origine, je voulais recréer un matériau dont le son et le toucher soient identiques à ceux d’une écaille naturelle de tortue. Je pense que j’y suis parvenu à 99%, parce qu’il est impossible par nature de recréer l’objet original, mais nous en sommes très près. Dès lors, nous avons commencé à utiliser différents matériaux thermoplastiques, des noirs et des blancs, pour des médiators fins ou épais. Actuellement, nous avons 30 modèles à base de 15 matériaux différents, dans 8 coloris. Donc nous avons beaucoup travaillé, pour créer un bon médiator pour un large panel de joueurs !

Pourrais-tu justement nous présenter quelques modèles ?
Donc tout d’abord, nous avons le modèle « manouche », il a une tête arrondie afin que tu puisses jouer « des deux côtés », ce qui est une caractéristique du style manouche (beaucoup le pratiquent). Il possède une « prise », pour être plus confortable, ainsi que des trous en motif d’étoile pour encore plus d’adhérence. Tu peux le tourner de manière très rapide pour jouer des solos. Le matériau utilisé est la fibre de coton thermoplastique, on l’appelle le « Safari Tortoise ».

Peux-tu nous expliquer le son que l’on obtient avec ce médiator ?
La plupart des médiators produisent un son très chaleureux, celui-ci produit un son naturel avec de bonnes fréquences aiguës. Cependant, l’équilibre entre les fréquences graves, médiums et aiguës est parfait. Donc ni les graves ni les aigus ne sont envahissants, mais le son est vraiment tranchant. La sonorité produite par la guitare est plus intense avec ce matériau.
Ensuite, nous avons un médiator plat avec la même forme, c’est le modèle Nous’che Rosenberg, qui utilise ce médiator pour jouer de la guitare rythmique. Il fait environ 4mm d’épaisseur. Il est très confortable et très adhérant, il ne vous échappera pas des doigts ! Il absorbe une partie de l’humidité lorsque tu transpires, et offre vraiment une bonne adhérence. Certaines personnes nous ont demandé encore plus d’adhérence, donc nous avons créé un motif avec des lignes entrecroisées, afin de produire ce surplus d’adhérence et cela marche vraiment bien.
Mais le meilleur reste cependant notre modèle « réaliste » du Tortoise, un très bon matériau. C’est le modèle Feigeli Prisor, un guitariste de gypsy jazz hollandais. Il possède des trous pour permettre d’évacuer la transpiration, ainsi qu’une prise avec un angle spécial, parce que Feigelie joue avec le médiator pointé vers le haut. Il ne peut pas non plus tourner facilement, à cause du « grip » (cette prise spéciale), certaines personnes l’appellent le « groove », d’autres le « slot », nous l’appelons le modèle Feigeli, notre modèle haut de gamme.
Celui-ci, c’est le modèle « Little Jazz », fait avec un tout nouveau matériau, on l’appelle le « shellrin ». C’est un mélange de fibres de coton et de Delrin POM-C et POM-H. En les mélangeant, nous avons obtenu un tout nouveau matériau, jusqu’à présent jamais utilisé pour le gypsy jazz. Ce modèle « Little Jazz » est également très bon pour jouer de la guitare éléctrique, avec un bout pointu mais une tête ronde, pour être utilisé des deux côtés.
A partir du « Little Jazz », Stochelo Rosenberg, qui joue avec un médiator au bout plus arrondi, nous a inspiré le modèle « Vintage » (le modèle Vintage est en fait la version agrandie du modèle Stochelo, comme Jokko le rappelle lorsqu’il présente les différentes tonalités des médiators, ndr). Nous l’avons également ici dans cette version plus grande, pour les personnes qui pensent que leur médiator est trop petit ! Ce matériau est très dur et résistant. Vous pouvez l’utiliser pendant de nombreuses années.

Que donne le son avec le « sheelrin » ?
Le son reste similaire, parce que je souhaite qu’il reste le même pour toute la gamme et qu’il sonne comme le tortoise. Je ne veux pas introduire de nouvelles sonorités. Tous les médiators que je fabrique doivent avoir un son semblable entre 95 et 100% à celui d’une écaille de tortue ou de l’ivoire. Vous savez, l’ivoire et l’écaille de tortue sont basés sur le même matériau et formés par des protéines. C’est pourquoi nous essayons de recréer ce son, d’avoir toujours les mêmes fréquences dans les tonalités produites. Comme ce matériau est légèrement plus dur, peut-être qu’il a plus de punch. La tonalité est plus intense, mais pas différente.

Pourrais-tu jouer avec chaque modèle pour écouter la différence ?
Bien sûr ! Je vais en prendre un de chaque sorte, pour que vous ayez une vision globale !

Modèles présentés
. Modèle manouche (fabriqué en « Safari Tortoise »)
. Modèle Nous’che Rosenberg (fabriqué en « Safari Tortoise »)
. Modèle Grip (fabriqué en « Safari Tortoise »)
. Modèle Feigeli Prisor (le plus célèbre de nos modèles fabriqués en « Safari Tortoise »)
. Modèle Little Jazz (fabriqué en « Shellrin »)
. Modèle Stochelo Rosenberg (notre médiator le plus célèbre !)
. Modèle Vintage Jazz (le « grand modèle » Stochelo, pour les personnes aux mains plus grandes)

Site : www.manouchepicks.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *