GUINGA

 

Guinga

Un moment de grâce

« C’est comme si Villa-Lobos rencontrait Cole Porter », dit Sergio Mendes à propos de Guinga,
figure légendaire de la musique brésilienne.
Guitariste-compositeur « par excellence », Guinga est un génie de la mélodie et de l’harmonie guitaristique.
Au fil d’un entretien « à bâtons rompus » ponctué de précieux moments de musique
(m
erci à Aurélie Tyszblat pour la traduction simultanée),
Guinga parvient à communiquer toute la magie de son art.

Music of Guinga

« Parfois, j’ai besoin d’entrer dans mon univers pour pouvoir parler de moi », déclare le guitariste, après avoir donné la primeur aux cordes de son instrument ! Issu d’une famille pauvre, mais qui écoutait de la grande musique, ce passionné de musique française (Fauré, Debussy, Ravel…) a fait sienne la devise du compositeur Turibio Santos : « Sois attentif, parce que tu vas toujours rencontrer un professeur à chaque coin de rue ! ».


Naissance d’une vocation


Dans le cas de Guinga, outre sa grand-mère, qui jouait du piano, le premier à lui avoir transmis le « virus » de la guitare est un de ses oncles. Ensuite, c’est effectivement grâce à une de ces rencontres « au coin de la rue » que Guinga aura la chance de tomber sur un voisin, excellent professeur, qui va l’initier aux arcanes de l’instrument. Ce dernier va lui présenter Helio Delmiro (« pour moi le plus grand musicien que j’aie connu, un génie », dit Guinga). Guinga a alors 14 ans. Helio n’en a que 16, mais est déjà d’un niveau très avancé. « D’une certaine manière, il m’a « obligé » à être compositeur, parce que je me suis rendu compte que je n’arriverais jamais à jouer de la guitare comme lui », explique Guinga.


Nourritures célestes


C’est grâce à sa curiosité et à l’oreille stupéfiante dont il est doué que Guinga va développer son registre musical. « J’ai dédié ma vie au fait d’écouter de la musique. Et je ne le regrette pas ! », reprend-il. Bossas novas, sérénades, chansons, BO de films (Michel Legrand, Francis Lai, Maurice Jarre, Ennio Morricone, Nino Rota, John Williams…), cinéma italien, cinéma français, « avant-garde » (Truffaut, Buñuel, Polanski, Godard, Bergman, Pasolini, Bertolucci…), constitueront pour lui une véritable « nourriture ». « J’étudie tout ça, et après j’oublie ! », avoue Guinga, qui n’hésite pas à s’atteler également aux œuvres de compositeurs « sérieux » (Fauré, Massenet, Saint-Saens, Léo Delibes, Bizet, Poulenc…). « J’essaie de comprendre les mécanismes du compositeur à l’intérieur de mon ignorance, déclare-t-il, avec grande humilité. C’est difficile, j’ai du mal à apprendre, mais j’apprends ! Quand j’aime une musique, je reste là, je m’accroche, je souffre ! ». A écouter sa version de Lush Life, interprétée en duo avec sa compagne Anne Paes (au chant), on a parfois du mal à s’en persuader…


Voix et guitare


« Ma voix plus ma guitare, ça fait une troisième chose, qui est mon esprit… », précise-t-il, pour parler, dans son cas, de cette espèce de « fusion » de la voix et de l’instrument, dont il donne plusieurs exemples au cours de notre entretien. « Mais ça ne veut pas dire que d’autres personnes ne chantent pas bien ma musique ! » Si les grands compositeurs « donnent leur vie » pour choisir la meilleure note, comment ne pas saluer par ailleurs l’immense qualité des paroliers avec lesquels Guinga a eu la chance de collaborer, comme Aldir Blanc ou Paulo César Pinheiro. Idem pour les instrumentistes qui ont mis leur talent au service de sa musique, tel le saxophoniste Dave Liebman (ex-partenaire de Miles Davis), ou, plus récemment, le clarinettiste Gabriele Mirabassi, pour un album paru l’an dernier chez Acoustic Music Records (Guinga invites Gabriele Mirabassi, « Passos e Assovio »). Sur le même label, sont également sortis « Roendopinho » (2014) et « Cançao da Impermanência » (2017), deux albums dont les pièces ont été rassemblées dans un recueil de partitions (« The Music of Guinga », chez Finger Print).

« La vie devrait être plus longue juste pour prolonger les rencontres », conclut l’artiste, résumant parfaitement le climat de cette séquence.

Albums et partitions disponibles sur le site : www.acoustic-music.de

 

Guinga Mirabassi

 

Écrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *